La technologie SLM (Selective Laser Melting) est un procédé de fusion de poudre metallique par laser.

On trouve cette technique également sous le nom de LMF (Laser Metal Fusion), DMP (Direct Metal Printing), LPBF (Laser Powder Bed Fusion), LBM (Laser Beam Melting), LB-PBF ( Laser Beam Powder Bed Fusion) ou Laser Forming.

Au moyen d’un faisceau laser mobile, la poudre de métal fond localement de manière sélective couche par couche, ce qui permet de solidifier une section transversale du composant.

Le processus : 

Les matériaux pour l’impression SLM sont métalliques, donc soumis à des risques d’oxydation, c’est pourquoi ils se stockent dans des conditions strictes de protection, généralement sous-vide.

Le processus d’impression par fusion laser du métal s’effectue selon les étapes suivantes :

La chambre d’impression se remplit d’un gaz inerte afin d’empêcher l’oxydation de la poudre métallique durant le processus. Elle chauffe à une température optimale adaptée au matériau.

Une fine couche de poudre métallique s’étale sur la plateforme de construction mobile qui commence le processus en position haute.

Un puissant laser dessine la forme de la première couche sur la poudre étalée sur le plateau.

Ensuite, la poudre métallique se fusionne à la forme de la couche. Le plateau descend de l’épaisseur de la couche suivante, et une couche de poudre métallique est à nouveau étalée, le laser s’actionne à nouveau selon les paramètres de la deuxième couche, et ainsi de suite, les couches se fusionnent ensemble à chaque cycle.

Des structures de maintiens définis dans le logiciel de préparation du fichier d’impression sont nécessaires pour soutenir la pièce imprimée sur la plateforme de fabrication et pour améliorer la dissipation de la chaleur de la pièce.

Une fois l’impression de la pièce métallique en 3D terminée, la chambre de construction refroidie de façon contrôlée.

Le plateau de construction remonte en son point zéro, et la pièce avec sa structure de maintien apparaît.

Post traitement 

On élimine l’excès de poudre et on nettoie le composant.

Le composant se détache de la plate-forme de construction et on enlève les supports.

On effectue le nettoyage et le lissage par des procédés de sablage et de vibro-abrasion.

Enfin, pour soulager les contraintes internes ou améliorer les propriétés du composant, on applique le post-traitement thermique.

Différentes étapes de post-traitement mécanique sont possibles (p. ex. meulage, polissage)

 

Les matériaux :

Acier

Aluminium

Titane

Alliage de cobalt

Alliage de cobalt-chrome

Métaux précieux

Alliage de nickel

Divers alliages de métaux (Acier inoxydable)

 

Share This